Un rendez-vous coquin dans un hôtel ? Pas la peine de rougir, on en a toutes rêvé. Moi, j’ai sauté le pas!

Grande Chambre supérieure - Le Pink Love Rooms

Grande Chambre supérieure – Le Pink Love Rooms

De plus en plus de Love Hôtels ouvrent leurs portent en Europe et le nombre de clients de cesse de grandir! Que ce soit des jeunes qui souhaitent pimenter leur vie sexuelle, des parents à la recherche d’intimité ou encore des amants, les love hôtels accueillent tous types de clients!

Les loves hôtels ne sont maintenant plus un sujet tabou. En effet, on trouve actuellement beaucoup d’articles dans les magazines ou de journaux de personnes qui ont « testé » pour vous ces loves hôtels.

Prenons l’exemple du magazine « Cosmopolitain » avec leur article « Un rendez-vous coquin dans un hôtel ? Pas la peine de rougir, on en a toutes rêvé. Moi, j’ai sauté le pas! » dont voici un extrait:

« Brainstorming en vue des un an avec Chéri. Un restau exotique ? Trop boring. Un rendez-vous en haut de la tour Eiffel ? Trop cliché. Je pars à la pêche aux idées sur la toile.

Cosmopolitan, Et si on testait le Love Hotel ? « 

Chambre à thème Oriental - Le Pink Love Rooms

Chambre à thème Oriental – Le Pink Love Rooms

En quelques clics, le tour est joué. Primo, on choisit le thème de la chambre : Paradis Tentation ? Le Royaume des Miroirs ? Le Dojo Japonais… ? Secundo, on réserve le créneau horaire. Ici les chambres se réservent à l’heure (25 €) pour un câlin quickie. Je flashe sur les peintures Kamasutra de la chambre

La chambre d’hôtel bookée, je cours partager mon excitation avec les copines. Elles vont être vertes de jalousie. « Euh, c’est pas réservé aux couples infidèles, ça ? », « C’est un repère pour prostituées, nan ? ». Outch ! Et si Chéri pensait la même chose ? Et si l’hôtel était glauque et malfamé ? Et si… ? Ça y est, trop tard, je doute. Cinq minutes plus tard, j’avoue mon crime à ma moitié, persuadée de me faire traiter de grosse dégoûtante. « Whaou, mais c’est une super idée ! » Et toc !

[…] Ça y est, notre chambre est libre. L’hôtesse nous invite à la suivre à l’étage. […] Un couple de trentenaires passe en gloussant. Et dire que j’avais peur de croiser des vieux pervers libidineux ! […] Elle respire la propreté… La maniaque qui sommeille en moi danse la macarena. Avec trois gigantesques miroirs (dont un au plafond !), elle paraît même plus grande que sur le site internet.  […] L’hôtesse nous présente brièvement la chambre avant de s’éclipser. Une petite boîte électronique à côté du lit contrôle la musique d’ambiance […] On peut aussi commander des extras – sex-toys… – en supplément. Ici, les désirs sont des ordres. […] Mieux : la frivolité du lieu réveille la femme fatale qui sommeille en moi. […]

Chambre Standard - Le Pink Love rooms - Rouge

Chambre Standard – Le Pink Love rooms – Rouge

Le concept est 100 % inventé au Japon. Là-bas, c’est surtout une affaire de business. Il existe plus de 20 000 Love Hotels à travers le pays, accessibles à toutes les bourses pour quelques heures (entre 30 € et 70 €, selon la chambre) ou pour la nuit.
La clientèle ? Des couples, des étudiants encore chez papa et maman, des infidèles. Tous recherchent un refuge coquin à l’abri des regards. Comme en France, les chambres proposent le pack hot de base – miroirs, films X, sex-toys –, mais pas que.
Une petite faim ? Profitez du room service!

Les Loves Hôtels: Décryptage!

Le love hôtel est un type d’hôtels où l’on peut réserver une chambre à l’heure (ou, parfois, à la nuit) offrant intimité et discrétion afin que des couples puissent y avoir des relations intimes. Les chambres d’hôtels offertes sont souvent à thème, comme notre chambre à thème Oriental (nos autres chambres vont être rénovées très prochainement), et avec une décoration propice pour répondre aux fantasmes des clients (de grands miroirs…). La clientèle des love hôtels est très variée: des jeunes vivant encore chez leur parents, aux amants en passant par les couples d’âges mûrs.

Une panoplie d’articles!

Voici quelques autres articles à propos des Love Hôtels (avec un petit extrait):

Expérience coquine dans un Love Hotel

par Marine Guillain – Tenté par un break sexuel en pleine journée? Des lieux spécialisés font la joie des amoureux. Jusqu’en Suisse romande.

«J’ai passé ces quelques heures nue. La liberté! Avec mon copain, on a fait l’amour trois fois. Et même sous la douche», a raconté une étudiante de 23 ans au «Glamour» de ce mois. Comme eux, de nombreux couples recherchent un peu d’intimité ou veulent simplement pimenter leur quotidien dans des love hotels. L’idée: permettre à la clientèle de louer une chambre en plein jour, pour quelques heures seulement. […]

Japon: Love Hotels, surtout pas pour dormir, juste pour le plaisir

« L’idéal, c’est quand une chambre accueille 4 couples en 24 heures, un le matin, un l’après-midi, un troisième jusqu’à minuit, un quatrième pour la nuit », explique M. Tsunoda. […] L’anonymat est préservé et la discrétion assurée, même si aujourd’hui, assure ce professionnel, « les jeunes, y compris les femmes, n’ont plus honte d’y venir ». Le personnel, quand il est là, se fait oublier, se cache derrière une paroi et n’est pas censé voir, même brièvement, le visage des clients. […] « Avant, on se rendait dans le premier établissement trouvé sur le chemin, mais aujourd’hui, avec le web et le smartphone, presque tous les couples comparent et choisissent en tenant compte du bouche à oreille, comme pour les restaurants. C’est devenu plus difficile pour les gérants des Love Hotels qui ne peuvent pas se contenter du minimum, il faut offrir des services, renouveler les équipements », souligne Mme Kim. […] « Ce sont de plus en plus les filles, plus exigeantes, qui choisissent », ajoute une consultante en aménagement de Love Hotel, Kazue Yamauchi. […]

  • http://www.madmoizelle.com

Le love hotel : kézako ?

Le love hotel est un concept directement importé du Japon : celui dont Internet chantait les louanges se situait rue Saint-Denis, proposait des chambres à vingt-cinq euros de l’heure et vantait une discrétion absolue. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « chlamydia », nous étions donc partis, bras dessus bras dessous, vers le love hotel et au delà.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre Newsletter pour recevoir dans votre boîte mail tous nos bons plans et toutes les nouveautés!

N'oubliez pas de valider votre inscription dans le message que vous venez de recevoir!